Les victimes de violence au N.-B. peuvent maintenant résilier leur bail de façon anticipée

Domaine : Soins
Palier de gouvernement :Provincial/territorial, Nouveau-Brunswick
Mots-clés :Logement, Soutien, Violence

Des modifications législatives qui éliminent l’un des obstacles financiers empêchant certaines victimes de violence de quitter une situation abusive sont désormais en vigueur au Nouveau-Brunswick. Les modifications à la Loi sur la location de locaux d’habitation permettent aux victimes de violence familiale, de violence entre partenaires intimes, de violence sexuelle ou de harcèlement criminel de résilier leur bail de façon anticipée.

Plus

Cliquez sur les icônes des ODD pour voir les ressources connexes de l'Institut Vanier

Partager sur les médias sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Retour haut de page